Mail : syndicat.snap@pole-emploi.fr

Rapport de la Cour des Comptes

Notre établissement sous le feu des critiques

Voilà un énième rapport en préparation qui vise à tirer à boulets rouges sur Pôle emploi. Cette fois-ci, c’est la Cour des Comptes qui nous épingle. Certes, nous pouvons entendre que PE doit optimiser ses moyens et que nous devons améliorer ceci ou cela, mais le SNAP tient à rappeler :

  • Que PE ne fait qu’exécuter les politiques décidées par nos tutelles afin de lutter contre le chômage,
  • Que même si les moyens, notamment en termes d’effectifs ont été renforcés, il n’en demeure pas moins qu’ils sont loin d’avoir augmenté aussi vite que la courbe du chômage,
  • Que depuis la fusion ANPE/ASSEDIC fin 2009, on a d’abord orienté les conseillers vers la polycompétence, nous demandant d’orienter, d’accompagner et d’indemniser les demandeurs d’emploi.

Cette orientation était préconisée par Laurent WAUQUIEZ, alors ministre du travail. Depuis le changement de gouvernement et de Directeur Général, on demande aux conseillers de retrouver leur spécialisation d’origine, on réinvestit le chemin de l’entreprise avec des conseillers dédiés, bref on passe de la poly compétence à la spécialisation.

Avouez tout de même que cela fait beaucoup de changements qui se succèdent les uns derrière les autres et il faut ici saluer la capacité des collègues à s’adapter à des réformes permanentes, pas toujours fondées de notre point de vue, souvent conduites à la hussarde, et dont le but est avant tout, pour nos hommes politiques, de masquer l’échec de leurs politiques dans la lutte contre le chômage.

Rappelons aussi que PE ne crée pas d’emploi, nous ne sommes là que pour assurer l’interface entre demandeurs et recruteurs, et de ce point de vue, les professionnels de l’emploi que nous sommes mettons tout en œuvre pour conduire à bien nos missions.

Lorsqu’une épidémie mortelle se répand, on n’accuse pas les médecins d’être à l’origine du virus !!!

Le niveau de chômage atteint des records jamais égalés, la France n’a jamais autant détruit d’emplois dans le secteur privé. La population active salariée est au niveau de 2004, soit celle d’il y a 10 ans ! PE ne créé pas les chômeurs mais les prend en charge pour leur permettre d’accéder à leurs droits et aux services à disposition !

Stop aux raccourcis et aux facilités ! PE ne doit pas être le bouc émissaire qu’on jette en pâture aux mécontents ! Les opérateurs privés n’ont jamais démontré jusqu’ici leur supériorité par rapport aux résultats obtenus par Pôle emploi à moyens égaux. Ils ne sont ni gratuits, ni en capacité d’absorber la charge écrasante que représente le suivi et l’accompagnement des DE.

Alors oui, de notre point de vue, il ne s’agit pas de réfléchir à une énième réforme suscitée par un énième rapport, car les agents n’en peuvent plus et demandent aujourd’hui à travailler avec sérénité au service des usagers.

Le SNAP attend de la part de notre DG de monter au créneau pour défendre notre institution et ses agents et de la part du Ministre soutien et encouragement dans la conduite de nos missions. Rien de plus mais rien de moins non plus !

pdf-icon_1Télécharger le PDF original